A 380 pour Singapour

Quand on arrive sur Vol 714 on pourrait penser arriver sur le blog d’un passionné d’aéronautique. Perdu. Même si je suis fasciné par le gigantisme des avions de ligne et que je ne déteste pas traîner mes guêtres au salon du Bourget, je n’ai pas fait les mines ni l’aéronavale (même si j’avoue me prendre de temps en temps en fin de soirée pour Tom Cruise – mais je vous rassure il n’y a que moi qui y croit). Bref vous ne m’avez jamais vu parler sérieusement d’avion ici. Et pourtant, il faut que je vous parle de mon vol en A 380.

vol-airbus-A380 (6)

Jeudi matin aéroport Charles de Gaulle Paris. CDG pour les intimes. Après un réjouissant Gare du Nord – CDG en RER B (grève + panne du train et changement donc à St Denis – un jour normal quoi), me voilà dans les couloirs du temps du deuxième plus gros aéroports européen. Le temps du voyage.

couloir-aeroport-paris-cdg (1) couloir-aeroport-paris-cdg (2)

Vol 714 pour Singapour

Direction Singapour pour mon voyage en Indonésie. Et quoi de mieux que Singapore Airlines pour faire escale à Singapour ? Rien. Bien que n’ayant encore jamais pris cette compagnie, j’avais un a priori très positif. Surement le fruit de campagnes marketing réussies mais aussi de commentaires très positifs que j’entendais ici et là. J’allais me faire ma propre opinion.

L’embarquement s’effectue sans problèmes. Je m’installe donc pour 12h de vol, sans trop faire gaffe où je pose les fesses. Plutôt concentré sur mon collègue de voyage, je n’ai pas eu la curiosité de savoir sur quel type d’appareil je partais. Je commence donc la causette avec mon voisin, Vincent de Oopartir. On papote puis soudain je m’aperçois que nous sommes en pleine phase de décollage. Plus précisément que nous sommes déjà en vol. Dingo. Je me suis à peine aperçu du décollage.

vol-airbus-A380 (3)

J’indique à mon Vincent ma surprise en lui disant que cet avion est vraiment très silencieux.
« Ah les A380 sont connus pour ça. »
Sans déconner. T’es train de me dire que je suis à bord du A380 ? Et c’est là où je me rends compte que je voyage moins qu’avant. Et que je suis un peu gland. Ca fait presque 10 ans (2007) que Singapore Airlines a inauguré son premier vol A380 entre Singapour et Sydney. 10 ans que l’A380 est le plus gros avion civil. 10 ans qu’on fait la fête dans les airs sans moi. Il fallait que ça cesse.

Du coup je m’intéresse à tous les petits détails. Et ils sont nombreux.

D’abord le son. Enfin le bruit. J’y suis particulièrement sensible et les cabines de l’A380 sont incroyablement insonorisées. On entends bien qu’on est en vol mais on peut aisément chuchoter avec son voisin. Ouais pour lui dire des mots doux par exemple. Ou pour lui dire d’arrêter de ronfler aussi.

Ensuite ce qui m’a le plus impressionné c’est la connectivité du siège.

vol-airbus-A380 (13)

vol-airbus-A380 (12)

Prise USB sur l’écran pour recharger son smartphone, prise électrique sur l’accoudoir pour alimenter son ordinateur… si vous êtes un peu équipé geek vous serez aux anges. Avec la prise USB, vous pourrez même faire défiler vos photos et vidéos sur votre écran.

Côté écran donc, chacun a le sien. Avec le catalogue KrisWorld, vous avez des heures de films devant vous. Et pas le Père Noël est une Ordure. Par exemple je pouvais choisir The Revenant, House of Cards, Deadpool, Spotlight… Franchement de quoi passer des heures de voyage. Seul bémol sur l’aller et le retour il a fallu rebooter plusieurs fois l’écran (15 minutes d’attente). Bon du coup on a vu l’hôtesse plus souvent. On perds pas au change.

vol-airbus-A380 (1)

vol-airbus-A380 (2)

L’espace, le luxe

Côté espace, là aussi excellente surprise. Mon premier long courrier, j’avais 16 ans (au siècle d’avant) et je me faisais un petit Paris – Los Angeles. Je me souviens m’être senti bien à l’étroit mais l’excitation du voyage avait du prendre le dessus.

Cette fois-ci, même si je suis toujours excité par une aventure long courrier, j’étais à l’aise. Oui Blaise. A l’aller un peu moins qu’au retour. J’imagine une différence de configuration mais au retour je pouvais carrément croiser les jambes. Relax. Oui Max.

vol-airbus-A380 (5)
L’escalier qui mène au pont supérieur

D’ailleurs en ce moment, vu la méforme commerciale de l’A380, Airbus conseille à ses clients de rationaliser au maximum l’espace en mettant le plus de sièges possible. J’ai donc eu de la chance sur mon retour. Car oui malgré l’incroyable confort que propose l’A380, il peine un peu sur le marché de l’aéronautique civil. Très gros, très cher, le gros porteur n’a pas trop la quotte.

vol-airbus-A380 (4)
La classe First

 

En général vous ne verrez pas bien plus de l’A380 que sur la photo ci-dessous. Avec son embarquement sur les deux ponts, le jumbo jet est caché par les multiples passerelles qui le nourrissent de passagers.

vol-airbus-A380 (7)

Le Selamat Datang (bienvenu en indonésien) de l’aéroport de Singapour. vol-airbus-A380 (8)

Aux tableaux plus de Starsbourg, Munich ou Glasgow mais du Mumbai, du Koh Samui et du Jakarta…

vol-airbus-A380 (9)

Mais l’aventure ne faisait que commencer… la première d’être elle est un rendez-vous raté avec Singapour…
A suivre…

 

 

A propos de Jef
Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l’apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

Facebook Twitter LinkedIn Google+ Flickr YouTube 

Related posts

1 thought on “A 380 pour Singapour”

  1. mhenni

    cool le voyage à la bien

Leave a Comment