L’abbaye de Royaumont (mission passer le périph)

Il peut m’arriver parfois d’avoir envie de sortir hors de Paris. Changer d’atmosphère, d’avoir un peu de vert, de calme. L’Ile de France est d’une richesse incroyable tant d’un point de vue historique et architecture que parc et verdure. Mais voilà deux obstacles quasi infranchissables m’ont souvent fait reculer. Le premier est la voiture. Avouez sans voiture, la petite excursion tourne vite à l’expédition, ou alors il faut bien choisir le coin. Le deuxième, qui est purement psychologique : le périph. Je ne sais pas si je suis le seul mais avant de penser à aller voir au delà du périph, j’y réfléchis à deux fois. Et c’est totalement débile. Ca fait belle lurette que la barrière de l’octroi (à l’origine de cette délimitation) n’existe plus et qu’il n’y a plus de péage pour rentrer dans Paris. Fort de cette éminente analyse, voiture en main, j’ai pris la décision, assez énorme il est vrai, d’aller voir au delà du périph. Et j’ai pas été déçu.

Abbaye_Royaumont

Objectif du jour : l’abbaye de Royaumont

Au  nord de Panam donc, à environ 30-40 minutes de voitures, se trouve la gigantesque abbaye de Royaumont. Enfin ses vestiges mais ça reste gigantesque. Créée en pleine forêt en 1228 sous l’égide de Louis IX, le fameux St Louis, Royaumont est l’une des plus grandes abbayes de l’ordre Cistercien. Je vous évite le cours d’histoire mais l’abbaye a tout subi : les guerres, la Révolution, utilisation en tant qu’usine… ce qui l’a pas mal amoché mais tout de même, quand vous arrivez, vous êtes sous le charme.

Bienvenue chez les cisterciens

L’arrivée dans le parc donne le ton.

Royaumont 004

Du grand réfectoire détruit reste une fusée. Enfin une tour.

Abbaye_Royaumont2

Dans le cloître c’est calme et volupté.

Abbaye_Royaumont5

Les visages ressortent du passé lointain de ces pierres.

Abbaye_Royaumont3 Abbaye_Royaumont4

35 minutes plutôt, vous étiez  rue de Belleville, englué dans le trafic que forment les mariages chinois du quartier. Vous êtes maintenant 800 ans en arrière, en pleine forêt, dans un calme tout cistercien. Contraste saisissant.

L’abbaye est aujourd’hui très vivante. Une fondation développe de multiples activités : séminaires, centre de formation pour artistes de danse et de musique, expos temporaires… c’est un lieu de vie.

Quand au parc, il vaut presque la visite à lui seul. Au delà de l’incroyable ingénierie des cisterciens qui se sont détournés un cours d’eau pour alimenter l’abbaye, vous vous baladerez dans les allées parfois surpris par des mini expos au milieu des plantes. Les 7.50€ d’entrée deviennent anecdotiques devant ce dépaysement. Toute les infos pratiques sont dispo sur le site de l’abbaye.

Comme quoi derrière le périph…

A propos de Jef
Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l’apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

Facebook Twitter LinkedIn Google+ Flickr YouTube 

Related posts

Leave a Comment