Balades dans les rizieres

Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Les balades à pieds nous emmène rapidement dans les rizières ou dans de petits villages où les rencontres avec les villageois se font facilement avec sourires et curiosité partagée. Notre petite guide nous emmène en taxi à travers sa région, ses villages, là où elle a grandi. Nous passons de villages en villages dans ce paysage vallonné où les paysage de rizière s’alternent avec les collines où l’on cultive le thé Puer, thé que l’Empereur lui meme faisait venir jusqu’à sa capitale, à l’autre bout de la Chine (Beijing est au nord). Elle nous introduisait auprès des villageois qui étaient visiblement très content d’échanger un peu avec des occidentaux. Thé chez l’habitant, sourires partagés, vente d’artisanat local… bref je rencontrais (enfin) des chinois plus accessibles et accueillants que les citadins de la mégalopole Shanghai. Sur cette route qui colle au flan de colline, nous sommes entourés de villages Hani, ethnies arrivées un peu plus tard que les autres (et oui pas de chance!) dans le coin et qui n’a eu que pour seules terres cultivables que ces flancs de coteaux. C’est l’occasion aussi pour nous de découvrir de petites temples aux 1001 légendes décrites en bande dessinées sur les murs du temple. Bon, impossible de vous retracer toute la légende, l’age se faisant (…) ma mémoire est totalement déficiante (bon en plus c’etait un peu compliqué!). Outre les bons moments que j’avais passé dans le ville, je rencontrais la Chine profonde ! Même si nous n’avons pas eu le temps de rentrer dans la jungle pour aller surprendre quelques éléphants sauvages, même si nous n’avons pas pu donner suite à toutes les rencontres (ah les danseuses du balais des ethnies!!), ne pas venir au fin fond de ce sud aurait été une belle erreur !


Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Related Images

Leave a Comment