Le Mékong et le Photographe chez Culture Aventure

François est un voyageur. Un dur de dur : un de ces types capables de se faire la route d’Hô Chi Minh à pieds en 4 mois (2000 km à pieds, ça use, ça use…), de traverser ce petit pays qu’est la Chine en vélo ou encore d’aller se perdre avec sa bicyclette au Kazakhstan. Il a même réussi à convaincre sa compagne de l’accompagner, et je crois que c’est là où je suis le plus impressionné. Mais le but de ces voyages n’est pas la prouesse sportive : le vélo, la marche restent les meilleurs moyen pour rentrer en contact avec les populations locales. Et c’est ce qu’ils partagent avec leur site et l’organisme qui va derrière : Cultrue-Aventure.fr . Conférences, projections, rencontres, ventes de DVD, François et Cécile nous offrent les images, les sensations, les visages qu’ils ramènent du bout du monde sur pellicule. J’ai assisté à la projection de Indochine, sur la piste rouge et j’ai adoré. J’ai retrouvé ses sourires, ces gestes, cette ambiance qui m’ont tant marqué au Cambodge. Paksé, Kratie… ces noms ouvrent les tiroirs de ma mémoire et me replonge pour quelques minutes dans cette Asie qui me manque, comme une vieille copine que je n’avais pas vu depuis un bout de temps.

Ce samedi, ils clôturent leur saison à la maison des Mines avec un festival de projection. Il y en a une qui m’intéresse tout particulièrement : le Mékong et le photographe de Hiên Lâm Duc. Bon peut-être déjà parce que son prénom m’en rappelle un autre lointain. Mais c’est surtout le périple de ce jeune photographe d’origine laotienne qui est passionnant. Avec Sylvain, nous avions suivi ce fleuve mythique pour découvrir l’Asie du Sud Est. Hien ne s’est pas arrêté à Vientiane comme nous mais a continué son périple jusqu’à la source du Mékong, le Tibet. Il passe d’ailleurs par la région de Jinghong, région qui m’avait aussi passionné . Un voyage sur la terre de ses ancêtres que j’ai déjà eu la chance de voir à la TV il n’y a pas longtemps (très tard dans la nuit). Ce photographe m’avait d’ailleurs fait penser à un des mes amis, Thanh, photographe et développeur (comme quoi) et qui je pense a une histoire assez similaire. Mais comme Hien est là ce samedi, je pense que j’irais à sa projection, pour le plaisir de le rencontrer et de revoir François et Cécile. A suivre…



Related posts

1 thought on “Le Mékong et le Photographe chez Culture Aventure”

  1. femme russe

    Il s’est cassé le cou.

Leave a Comment