Lyon fête sa lumière du 8 au 11 décembre (sponso)

Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Création de buzz

Décidément je suis en plein retour aux sources : après vous avoir parlé de Novotel et de sa chambre du futur (rappel mon grand-père a construit le 1er Novotel en tant qu’architecte (mode fierté ON)), me voilà sponsorisé par la ville de Lyon, ville de mon coeur (oui j’ai un coeur ) pour vous faire découvrir la fête du 8 décembre. Enfin c’est comme ça que l’appellent les lyonnais un peu old school comme moi, le nom officiel étant la Fête des Lumières de Lyon .

Car cette fête populaire ne date pas d’hier voyez-vous. C’est d’abord une fête religieuse. XVIIème siècle, Marseille subit la peste, Lyon tremble de la voir remonter le Rhône. La population prie la Vierge Marie. La peste n’arrive jamais à Lyon. Résultat, la ville de Lyon officialise sa dévotion à la Vierge Marie (qui existe dans les faits depuis le Moyen Age) en se mettant sous sa protection en 1653. On décide alors d’organiser une procession tous les 8 septembre, jour de la fête la nativité de la Vierge Marie et désormais jour de dévotion lyonnaise à sa protectrice.

On part 2 siècles plus tard. 1852. Les notables lyonnais décident d’offrir à la Vierge Marie une statue sur la colline de Fourvière. Grosse chouille prévue pour le 8 septembre 1852. Manque de pot, la Saône a décidé d’inonder ses quais et donc une partie de la presqu’île. On annule tout. On remet ça au 8 décembre, fête de l’Immaculée Conception. On prépare feux d’artifices, vin chaud, illumination des maisons de notables comme on fait pour chaque grande fête. Mais re-manque de pot : orage de folie le matin du 8 décembre. L’administration annule tout. Et puis le ciel se découvre… les lyonnais frustrés de voir leur fête annulée décident tout de même de faire la fête et en guise de feux d’artifices mettent sur leur fenêtre des lumignons. La fête du 8 décembre était née.

Image - Cathedrale St Jean - Lyon
Le projet d’illuminiation 2011 pour la cathédrale Saint Jean

C’est donc depuis plus d’un siècle et demi qu’à Lyon, le 8 décembre on fait la fête. Pour les lyonnais les plus religieux, c’est l’occasion d’un moment de recueillement mais il faut bien l’avouer la fête populaire a largement pris le pas sur la fête religieuse. Dans ma jeunesse (la vache, ma jeunesse !!), c’était l’occasion pour les étudiants d’organiser des batailles géantes de farine et d’oeuf et pour les familles de faire une balade festive dans les rue lyonnaises illuminées. Mais depuis 20 ans, la fête du 8 décembre est devenue la fête des lumières : partout dans la ville, les artistes jouent avec la lumière, les images et les bâtiments de la ville. Façades, fontaine, quais, cours… Lyon se transforme le temps de 4 jours (et oui maintenant on fait la fête durant 4 jours !) et devient le soir venu la capitale de la lumière. Un titre qui lui va plutôt bien puisque son nom latin (Lugdunum) pourrait avoir pour origine la divinité de la lumière Lugus et qu’elle est la ville des célèbres frères Lumières, qui n’ont ni plus ni moins qu’inventé le cinéma. Mais je m’égarre.

Image Fête des Lumières - Place des Célestins - Lyon
Le théâtre des Célestins en machine à sous géante (projet 2011)

C’est donc un festival de lumière qui vous attend du côté de la capitale des Gaules du 8 au 11 décembre. Pour y aller pratiquement chaque année, je peux vous dire que c’est juste superbe. Pour les yeux d’abord : ce sont souvent des prouesses techniques impressionnantes qui permettent aux artistes d’exprimer toute leur poésie. C’est ensuite une ambiance indescriptible qui anime Lyon : vin chaud dans les rues, animations à tous les coins de rue, bars et restos en fête… c’est un moment unique.

Image-Terrasses de la Guillotière à Lyon
Terrasses de la Guillotière (pojet 2011)

Question parcours, Lyon est une grande ville mais à taille humaine. Je vous conseille vivement d’oublier la voiture : métro et bus sont gratuits le soir du 8 décembre, à prix réduit les autres jours et ils ferment à 2h. Tout se fait donc tranquillement à pieds. Le rectangle magique est un grand classique : de la place des Terreaux suivez la rue de la République (la rue de la Réééé) jusqu’à la place Bellecour, enjambez la Saône pour vous retrouver dans le vieux Lyon devant la cathédrale Saint Jean et parcourez le vieux Lyon jusqu’à Saint Paul. Là retraversez la Saône, vous êtes de retour à votre point de départ. Mais au-delà du rectangle magique, les 9 arrondissements de la ville participent à cette grande fête. Voir le programme et les installations de la Fête des Lumières

Image-Place des Terrreaux -Lyon

Place des Terreaux (projet 2011)

Rendez-vous à Lyon ? pour se retrouver voici tout ce qui faut côté réseaux sociaux :
Suivez la Fête des lumières sur Twitter Devenez fan de la page Fête des Lumières sur Facebook

PS : je vous ai dit que j’adorais cette ville ?


A propos de Jef
Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l’apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

Facebook Twitter LinkedIn Google+ Flickr YouTube 


Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Related Images

Leave a Comment