La guerre

Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

C’est la première fois où je vais dans un pays en état de quasi guerre. Israël n’est pas en guerre officiellement mais les attentats réguliers, les roquettes du sud Liban, les bidasses en armes que j’ai vu partout, les patrouilles militaires à Jérusalem ne sont pas des signes de paix. Ce soir je suis allé voir Valse avec Bachir, un documentaire animation du réalisateur israelien Ari Folman. Un film fort. Ce film autobiographique retrace le chemin du réalisateur, ex soldat,  sur les traces de son passé dans l’armée, qu’il a totalement zappé et plus précisément sur ce massacre de Sabra etr Chatila, auquel il ne sait pas si il y a participé. Sabra et Chatila fait aussi parti de mon enfance. J’ai dans la tête cette vidéo sur Antenne 2 (que j’ai du surement revoir plus tard), le retour de mon grand père casque bleu du Liban, ces attentats, ces mercedes libanaises… bref ces images que j’ai retrouvé dans ce film et lors de mon voyage en Israël.

valse avec bachir

Ce film me rappelle cette jeunesse militaire que j’ai croisé à chaque gare routière à travers le pays: M16, Uzi, fusil d’assault à la main (ils le gardent même hors de la caserne), tenue de militaire en vert… c’etait impressionnant cette masse verte ominprésente, si jeune, si armée… ce massacre de Sabra et Chatila marque aussi l’horeur de cette diaspora palestinienne qui a fuit la création de ce pays, et notamment dans des camps de réfugiés au Liban et précisément dans la banlieue de Beyrouth. C’est ce que j’ai ressenti là-bas: cette impression de vivre l’Histoire, l’Histoire contemporaine. Ce film est entièrement fait de dessins… sauf à la fin où la vidéo du massacre est diffusée telle quelle, sans musique, sans fioritures… juste la conscéquence de cette guerre, comme la conscéquence de toutes les guerres, la mort. Une bonne claque ce film.


Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Related Images

Leave a Comment