Anvers et contre tout

Fin août, début septembre. Oui ça sonne comme un film, ça sonne surtout comme une période particulière de l’année : les derniers adieux à nos vacances d’été, adieux souvent déchirant, avant de se retrouver face à la dure vie moderne : la rentrée et le travail. Mais cette année, j’ai eu de la chance, j’ai eu droit à une transition en douceur, à la belge dans le plus grand port du monde : Anvers en Belgique !

Au delà du jeu de mot dont je suis extrêmement fier (un week-end et 4 pintes de réflexion), je ne sais pas vous, mais naturellement comme ça, en pointant mon doigt sur l’Europe, je n’aurais pas choisi cette bonne vieille ville d’Anvers, capitale économique d’une Flandre que je ne connais que peu. Contre toute attente, j’aurais eu bien tort.

Première impression et accueil de la ville : dans une cathédrale.

Non c’est une gare bien sûr (une petit Paris-Anvers en 2h30 – correspondance à Bruxelles après le Thalis). Une gare qui impressionne vivement par sa grandeur et son architecture du début du siècle. D’ailleurs News Week en 2009 la classa parmi les 4 plus belles gares du monde après St Pancras à Londres, Grand Central à New York (que j’ai visité la semaine dernière !) et la gare de Bombay.

Ca pète comme dirait l’autre, non ?

 Ensuite de la gare pour rejoindre le coeur de la ville historique, c’est assez simple, il vous suffit de suivre le « meir » (meir=avenue), une superbe avenue piétonne bien animée par de nombreux commerces et cafés. Inutile d’aller fureter dans le quartier du diamant, à deux pas de la gare : je l’ai fait pour vous et pour voir si il ne traînait pas ici ou là un petit éclat de quelque chose. Et je vous le dis : rien de passionnant à l’horizon, à part évidemment si vous voulez acheter un diam »s ou encore aller découvrir le musée du diamant.

Si vous continuez le « meir », vous tombez assez rapidement sur l’une des cartes postales d’Anvers :

With love from Anvers !

Un peu plus loin, toujours en direction du quartier historique et de l’Escaut, long fleuve qui prend sa source en France pour se jeter ici, à Anvers, dans la mer du Nord, vous tombez sur une galerie commerciale pas tout à fait comme les autres. C’est en fait l’ancienne salle des fêtes totalement rénovée et transformée en galerie commerciale de luxe. La terrasse flottante du bar à champagne Laurent Perrier règne en mettre sur les lieux. Oui parce qu’il faut que je vous dise : Anvers est la ville au monde où l’on consomme le plus de champagne par habitant. Savent vivre les anversois. C’est aussi la ville où on retrouve le plus de traces de cocaïne dans l’eau courante. Savent vraiment vivre les anversois.

 Mais revenons à notre galerie commerciale : elle fait un peu écho au quartier de la mode, un peu plus loin en direction de l’Escaut, où les plus grands du luxe ont leur boutique, car oui, Anvers est une ville de mode, avec des créateurs célèbres. 

Pour moi cette balade sur le Meir, et donc la découverte de la première partie d’Anvers se termine par une rencontre inattendue : le premier gratte ciel d’Europe, la Tour du Fermier. Un peu spécial pour une tour censée incarnée la puissance financière d’une ville… et pourtant c’est une certaine logique puisque c’est la très puissante et très riche banque au doux nom d’Union des agriculteurs qui est à l’origine du building. Un superbe building art déco, un clin d’oeil pour  mon voyage à New York, qui avait lieu la semaine d’après.

 Mais au bout du Meir, il y a le coeur historique de la ville, son immense port et le « nouveau » quartier qui va avec, et le festival  Laus Polyphoniae… à suivre…

A propos de Jef
Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l’apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

Facebook Twitter LinkedIn Google+ Flickr YouTube 

Related posts

2 thoughts on “Anvers et contre tout”

  1. J’ai visité Anvers il y a une dizaine d’années. A te lire, ça me donne envie d’y retourner et redécouvrir cette ville! J’en garde un bon souvenir!

  2. Jef

    Ah c’est gentil pour moi et la ville, qui m’a vraiment surpris dans le bon sens du terme !

Leave a Comment