Le sourire de Banteay Srei (Temple d'Angkor)


A l’entrée de ce petit temple aux traits très fin, il y avait une fillette posée dans l’encadrement d’une fenêtre en pierre. l’image était magnifique. Une jeune américaine lui demanda si elle pouvait la prendre en photo. l’enfant lui dit qu’elle avait faim. L’américaine n’avait rien à lui donner, je lui ai donné une barre de céréales. L’amércaine a pris la photo, j’ai pris le grand sourire. Il y a un temps pour le don et un temps pour l’échange.

Sortant du temple, la fillette était encore là . Elle m’a reconnu et m’a offert encore une fois son très large sourire. C’était un sourire lèvres closes mais lèvres infiniment grande. C’était un sourire plat qui traversait tout le visage. Il y a un temps où le don devient échange.

Pourtant si c’était à refaire, je passerais mon chemin et garderais ma barre de céréales pour moi. Tant pis pour le sourire, tant mieux si ses parents l’enlève de là parce qu’elle ne rapporte plus rien à manger.


Le même temple, une autre fillette, d’autres photographes

Chambres à Angkor
Billets d’avion pour le Cambodge

Related posts

Leave a Comment