Minorque, la calme

Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Il y a donc 15 jours je me baladais tranquillement dans cette petite île des Baléares, Minorque. Vous avez déjà eu un petit aperçu avec mon album photo minorquin, alors aujourd’hui je vous emmène un peu plus loin dans mon week-end. J’ai vraiment eu l’impression de découvrir deux Minorques. C’est de son côté calme, parfois désuet, que je vais vous parler maintenant.

Commençons par notre lieu de villégiature, Mahon. Mahon, c’est la capitale de l’île. La raison est simple : les anglais, en bon gestionnaire, qui se sont installé sur l’île à partir du 18ème siècle, l’ont choisi pour son port naturel. Le port naturel le plus grand au monde après celui de Pearl Harbord aux states. Ca en jette et ça a plu aux anglais. Petites photos :

Après cette petite balade sur le port, je vous emmène dans le centre ville de Mahon : petites rues paisibles, la belle église Santa Maria qui accueille un orgue à 3006 tuyaux (oui M’dame), son cloître, vendu aux marchands pour en faire un marché couvert… Prêt ? C’est parti !

L’architecture à l’anglaise

Le cloître de Santa Maria

Une petite pause gastronomique avant de s’offrir une belle balade en bateau. Les expériences ont été diverses question découvertes culinaires, comme vous le savez les espagnols raffolent des calamars, moi un peu moi (je n’étais pas le seul dans le groupe !) mais ce midi là, c’était vraiment délicieux, la preuve Julie a le sourire et ça je peux vous dire que quand Julie a le sourire devant une assiette… faut prendre une photo :

Le poisson local merveilleusement cuit


Dessert s’approchant d’oeufs à la neige…

Le Minerva (retenez le nom de cet excellent resto) nous avait même retenu une belle table sur son ponton.  Mais Julie (oui encore elle), n’ayant pas le pied marin (bon elle n’était pas seule…), la terrasse sur la terre fut finalement notre refuge. La méditerranée nous tendait les bras mais ça c’est pour le prochain post 🙂


Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Related Images

1 thought on “Minorque, la calme”

  1. […] vous avoir fait découvrir Minorque en mode siesta, je vous emmène aujourd’hui pour la Minorque qui bouge, et qui bouge bien. Oublions […]

Leave a Comment