Saigon, carrefour de l’histoire contemporaine

Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Saigon, un petit port du royaume Khmer au XIIIème siècle, a rapidement subi une large influence française (fortifications française dès 1789) puis la colonisation en 1859. Les rues, l’organisation, les bâtiments, certains noms viennent directement de cette influence très forte. Et puis une histoire plus récente a tout autant marqué les esprits à Saigon: la guerre contre les US. De la rue Catinat percée par les français au XIXème au palais présidentiel quitté en catastrophe par les américains le 30 avril 1975, j’ai l’impression en me promenant à Saigon de croiser certains fantômes.


Notre Dame, inspirée des églises du nord de la France

une traction des années 50

Devant ces témoignages, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à ces français venus de l’autre bout de la planète dans un pays qu’ils ne connaissaient pas… Je me comparais un peu à eux, perdu dans cette ville… certains ont du venir par appât du gain, d’autre en obéissant à des ordres mais je pense à ceux qui sont venus pour découvrir d’autres peuples, d’autres terres et qui sont restés car ils aimaient ce pays. On pourrait reprendre des histoires de français au XIXème ou même au XXème tombés amoureux du Tonkin, du Vietnam… Je vais me pencher dessus !

Les américains aussi ont dès 1962 envahi les rues de Saigon. Véritable capitale US dans le sud est asiatique,au plus fort de la guerre, 100 000 civils et militaires US étaient concentrés à Saigon. La ville avait alors un drole de rythme de vie… Les vietnamiens du nord, notamment d’Hanoy, la surnommait la pute du sud.
Le palais présidentiel lors de la chute de Saigon


Le palais aujourd’hui

Pour moi c’est ce parfum d’histoire qui fait aussi de Saigon une ville aux 1000 facettes, une ville magique.


Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Related Images

Leave a Comment