De Tokyo à Shikoku (sponsorisé)

Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Quand on me demande d’écrire sur le Japon, je n’y réfléchis pas à deux fois. Pendant 6 mois (il y a maintenant un bout de temps), le Japon était ma maison. Je vivais à Tokyo dans le quartier de Takanadobaba, tout à côté de mon université Waseda (je t’avais dit que ça faisait un bout de temps). Et oui j’ai adoré mon séjour au pays du Soleil Levant. Je n’ai pu y retourné qu’une fois en 2011 et on ne va pas se mentir, le Japon me manque.

Je profite donc d’une petite campagne organisée par l’agence métropolitaine de Tokyo pour me replonger quelques minutes avec vous à 97300 kilomètres d’ici (Paris). Certes, ils auraient pu m’inviter en blog trip (certains collègues blogueurs ont eu cette chance) mais ces vidéos ont le mérite de m’offrir un voyage instantané au pays du sushi levant.

Les temples / de Tokyo à Kagawa

Si il y a bien des lieux hors du temps au Japon, ce sont les temples. Shinto, bouddhiste, ces lieux de culte ouverts à tous sont souvent l’occasion de recueillement mais aussi de festivals et de fêtes. Vous ne pouvez pas aller au Japon sans vous plonger dans l’atmosphère si particulière et magique d’un temple. Croyant ou non, baladez vous au coeur de ces sanctuaires parfois millénaires.

Lorsque je vivais à Tokyo j’avais eu la chance de vivre le Sanja Masturi, l’un des principaux festivals de Tokyo, au sanctuaire Asakusa (le plus grand de la mégalopole). Evidemment le sanctuaire était surpeuplé, l’ambiance à la grosse grosse fête et les cortèges avaient du mal à se frayer un chemin à travers la foule.

Festival Sanja Masturi - Sancturaire Asakusa - Tokyo

Du côté de Kagawa, au nord de Shikoku (la plus petite des quatre îles principales du Japon), où je n’ai pas encore eu la chance d’y poser mon sac à dos, les temples semblent être plus en communion avec la nature ce qui donne des paysages et des images de folie. Je veuuxxxxx y aller !!

 

La streetfood / de Tokyo à Kagawa

Si côté français on a une certaine idée de la gastronomie, au Japon, il y a une richesse culinaire extraordinaire. Vraiment. Si vous me suivez un peu sur ce blog voyage, vous savez que je ne suis jamais contre une bonne table. Et bien au Japon je me suis régalé. La bavette échalote et le saucisson ne m’ont jamais manqué. J’extrapole un peu en parlant de streetfood puisque par exemple les nouilles se mangent volontiers dans des petits restaurants. Mais je veux parler ici de restauration rapide. On vous sert en 10 minutes chrono tout un tas de plats typiquement japonais : des dizaines de sortes de nouilles japonaises, des curry, des sushis bien sûr ou encore des fondues, un vrai bonheur.

A Kagawa, c’est l’occasion de goûter à d’autres spécialités, car oui comme en France, ou ailleurs, chaque région à ses spécialités. Je veuuuuuuux y aller (bis).

Dormir / de Tokyo à Kochi

Faut avouer qu’à Tokyo on ne manque pas d’imagination pour vous proposer des lits. Des Love Hotel aux hôtels capsules, la prix du m2 et la densité de population ont fait grimper l’imagination japonaise à son meilleur niveau. Lors de mon séjour nippon, je n’ai testé que les ryuken du côté d’Hiroshima, sorte d’auberge de jeunesse traditionnelle.

Mais à Kochi (Shikoku), c’est bien la nature qui vous tend les bras grâce aux campings proposés. Plutôt rare au Japon dû au manque d’espace. Je vous l’ai dit non ? Je veuuuuuuux y aller (x3) !

 

Bon, je ne sais pas si sur vous ça marche, mais moi cette campagne vidéo m’a fichtrement donner envie de me reprendre un petit billet d’avion pour le Japon. Va falloir que j’économise un peu avant !

A propos de Jef
Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l’apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

Facebook Twitter LinkedIn Google+ Flickr YouTube 


Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Related Images

Leave a Comment