Le Stube : la parenthèse allemande

Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Quand je pense gastronomie, resto, plaisirs de la bouche, bref quand j’ai faim, je ne pense pas tout de suite aux spécialités allemandes. Et le Stube m’a montré que j’avais bien tort. Mais qu’est ce donc que le Stube ? C’est un mariage au sens propre comme au sens figuré.

C’est d’abord un mariage entre un jeune pâtissier allemand en formation dans le 17ème, Gerhard Weber et la fille des gérants de cette même pâtisserie, Sylvie Blum. De cette union naît l’envie de faire découvrir autrement la gastronomie allemande que la sempiternelle choucroute à la brasserie. Après une première expérience,  Gehrard et Sylvie lance le Stube : un snaking gourmand tourné vers les spécialités allemandes.

Et comme ils viennent d’ouvrir un nouveau Stube, dans le superbe passage Verdeau dans le 9ème, j’ai profité de l’occasion pour découvrir le Stube. Le Stube c’est d’abord une déco assez stylée et contemporaine. Béton blanc, briques rouges, poutres métalliques noires. C’est du snack chic ! Mais passons aux choses sérieuses, l’intérieur des assiettes barquettes du Stube. Au menu les grands classiques allemands mais avec de temps en temps la petite touche personnelle de Gerhard Weber qui nous a accueilli avec un grand sourire pour ce déjeuner découverte.

Pour commencer ce qu’on appelle un amuse bouche de l’autre côté du Rhin : erbsensuppe (soupe de pois cassés) et un joli bretzel.

On enchaîne sur un excellent strudel salé, tout cela accompagné d’une salvatrice Beck. Puis une barquette de choucroute made in Stube. Une choucroute douce, duo de moutarde, saucisse pure boeuf et « petit écrasé de pomme de terre » comme le dirait avec son délicieux accent allemand Mister Weber. Ca passe tout seul. Oui vous allez me dire une barquette pour une choucroute, est ce bien sérieux ? Oui car c’est tout le concept de Gehrard : de la street food qu’on peut tenir dans la main, mais de la street food fine et délicieuse, et je vous le confirme : c’est délicieux !

Mais ô joie les spécialités allemandes ne s’arrêtent pas au salé… nous avons eu le droit à un petit assortiment de pâtisseries. Rappelez-vous, le chef est avant tout un pâtissier : un palatinat (cheesecake), strudel griottes et sablé noix et caramel au Marzipan, sans aucun doute mon préféré.

J’ai vraiment passé un excellent moment et pour tout vous dire j’aimerais bien organiser un Apéro du Jeudi allemand avec le Stube… stay tuned !

Les adresses du Stube à Paris :

Le Stube Richelieu
31, rue de Richelieu 75001 Paris
+33 (0)1 42 60 09 85

Le Stube Verdeau
23-25-27, passage Verdeau 75009 Paris
+33 (0)1 47 70 08 18

Le Stube Goethe
17, avenue d’iéna 75016 Paris
+33 (0)1 47 23 71 52

site internet : http://www.lestube.fr/
page Facebook : http://www.facebook.com/pages/Le-Stube/177584635609466

A propos de Jef
Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l’apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

Facebook Twitter LinkedIn Google+ Flickr YouTube 


Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Related Images

1 thought on “Le Stube : la parenthèse allemande”

  1. Tiphanya

    Tu le dis bien, c’est du snack chic, ce à quoi je ne m’attendais pas pour du currywurst et j’avais donc été désagréablement surprise par le prix. Mais tout y est délicieux.

Leave a Comment