Sur la route de Deauville, la pause calvados du Château du Breuil

La Normandie. Ses plages du débarquement, Guillaume le Conquérant, Deauville, ses vaches, ses pommes… enfin son Calvados ! Sur la route d’un week-end Paris-Deauville, vous trouverez un lieu d’exception où le Calvados est roi. Et où vit un roi ? Dans un château voilà. Et bien ce jour là, j’avais audience auprès de sa majesté Calvados, au Château de Breuil en Pays d’Auge.

La verte Normandie

A votre arrivée au château du Breuil vous allez être tout de suite conquis par son domaine. Après avoir passé le parking et ses grand silos à pommes, vous plongerez dans un condensé de Normandie : de verts pâturages, des pommiers (évidemment), une rivière… un condensé de la nature normande : calme, sereine, reposante. Vous êtes déjà bien loin des boulevards parisiens. Et ça fait du bien.

Mais pas question de faire la sieste dans cette herbe normande si tentante. Ni même de visiter ce charmant château du Breuil du XVIème siècle, dont les tuiles roses trahissent le luxe, qui portent encore ses colombages normands. Non, nous sommes venus là pour découvrir la distillerie du Château du Breuil. Découvrir la distillerie et bien entendu goûter à son fruit… le Calvados Pays d’Auge.

La distillerie du château

Une distillerie fondée en 1954 par Philippe Bizouard dont la famille a distillé du Calvados depuis toujours. Et même avant. Et attention, ici on fabrique du Calvados de première qualité, AOC Pays d’Auge, primé chaque année et exporté dans le monde entier (jusqu’au Groenland).

C’est une véritable visite familiale à laquelle nous sommes conviés.  Les visiteurs viennent pour moitié de France, le château accueille des invités du monde entier. Une visite sur le thème des 5 sens qui commence par le touché.

A travers un parcours quasi initiatique on découvre les différentes étapes de la fabrication de cette eau de vie made in Normandie. La visite est vraiment plaisante à suivre. A travers les différentes installations de la distillerie, on découvre le processus de fabrication de la fierté régionale. La particularité de ce Calvados ? Une double distillation qui permet d’obtenir une eau de vie encore plus pure.

  

Pour obtenir un litre de Calvados à 100% d’alcool, environ 27 kg de pommes sont nécessaires. 1 litre pour 20 kg de pommes ! Les 22 000 pommiers de l’exploitation ne sont pas de trop.

Chais, son et lumière

L’ancienne orangerie transformée en chais est magique. C’est ici que le Calvados du Château du Breuil prend toute son âme, développe sa véritable identité, son goût en fonction du fût qui l’accueille. La nature du fût, ses dimensions, son âge jouent un rôle considérable dans la qualité du vieillissement. Vous avez autour de vous à ce moment là les trésors du château. Les étiquettes des fûts affichent le pédigrée de chaque calvados, notamment son âge. Evidemment plus le calvados est vieux, plus il a de goût et de saveur, meilleur il est (plus cher aussi).

D’ailleurs c’est là qu’une belle surprise vous attend. Une superbe scénographie qui raconte avec poésie la fabrication de l’élixir normand, la part des anges. C’est une nouveauté 2017 que nous avons eu la chance de découvrir et je peux vous assurer qu’elle vaut le détour. Elle clos la visite magnifiquement.

Enfin pas tout fait puisque la visite ne peut se terminer sans une petite dégustation à la boutique.

Un grand merci au Château du Breuil qui nous a invité pour cette belle visite normande. A noter qu’une application est proposée pour les 5-12 ans pendant la visite. Non seulement ils vont apprendre en s’amusant mais vous pourrez suivre la visite plus tranquillement.

Infos pratiques :
Château du Breuil
14 130 LE BREUIL EN AUGE
Temps de la visite : 30 à 40 minutes
http://www.chateau-breuil.com

Jeff - Vol 714

Vol714.com c’est ma petite parenthèse voyage. Je partage ici (autant pour vous que pour moi) mes aventures, mes coups de coeur, mes souvenirs de voyage.

Quand je ne partage pas ici mes voyages, je m’amuse avec Voyage-Insolite.com, deale des cadeaux sur Super-Insolite.com et organise des apéros le jeudi avec Aperodujeudi.com. Et dors un peu la nuit.

Me contacter : jf@vol714.com

Facebook Twitter Google+ Flickr YouTube   

Related posts

Leave a Comment