Vol 714 pour Luzech et le Lot

Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Rendez-vous était pris avec cette région que je connais très peu, le Lot et sa vallée. Déjà l’année dernière en remontant de ma croisière sur le canal du midi, j’avais traversé ce coin là en m’arrêtant par exemple à Périgueux ou encore l’année d’avant où j’avais été invité en Corrèze. Et puis rendez-vous était aussi pris avec l’équipe des Canalous, qui me reprétait un bateau, un Tarpon 37 pour aller voguer sur ce fameux Lot.

Alors le Lot : 485 km de long (300 km à vol d’oiseau) de sa source en Lozère jusqu’à son embouchure avec la Garonne dans le département… du Lot et Garonne (et ouais pas con). Fleuve aux nombreux méandres et relativement capricieux : à cette période (avril), les croisières peuvent être annulées quelques jours auparavant pour cause de crue. Mais ce n’était pas notre cas !

Après quelques bonnes heures de route depuis Panam, nous voilà prenant possession de notre Flash Gordon (rappel: c’est le nom du bateau). Nous ouvrons manifestement la saison : nous sommes les premiers clients de Patrick, qui vient tout juste d’arriver dans le coin. Émotion.

Premières petites courses à Luzech et une inquiétante confirmation : chaque personne que nous rencontrons (boulangère, épicière, Patrick etc…) est arrivée dans le coin au grand max y a un an. On commence à se poser des questions : une secte qui mange ses adhérents ? une catastrophe que le gouvernement nous a caché ? une immense pub pour les Canalous à la Truman Show où chaque habitant ne serait que comédiens et figurant ? Tension.

Evidemment Anne n’avait pas la force de faire la tambouille (c’était la seule femme du groupe ce soir là – moment misogyne), direction Douelle et son restaurant (ben ouais, pas un, pas deux, pas trois, un) : Chez Malique ou encore à l’Auberge du Vieux Douelle. Là pour le coup c’est depuis plusieurs générations que ce restaurant connu de tous dans la région accueille les voyageurs : feu de cheminée, pierre de taille, on est bien.

Mon dîner m’a ravi : tatin de foie gras, tourte du chef… non fini je n’en peux plus. Ah le dessert local ? bon ben oui. Lou pastis ? ben oui. Ca veut dire pâte en occitant ? ah déjà ça me fait plus peur. Ah c’est un gâteau à la feuille de brick, aux pommes et au rhum. Bon ben je vais mourir.

Question vin, nous avions le choix : Cahors des coteaux, Cahors de plaine… des dizaines de vin de Cahors 🙂

Je pense que nous aurions pu rouler comme des tonneaux jusqu’au bateau tellement ce dîner avait largement dépassé nos besoins énergétiques quotidien : environ x1000. Nous étions donc parés pour une lourde nuit…

A propos de Jef
Au simple mot insolite, il est toujours prêt à faire quelques km en plus. Passionné de voyage, il anime Voyage-Insolite.com et son blog perso Vol714.com, le jour devient dealer de gadgets avec Super-Insolite.com et le jeudi organise l’apéro avec Aperodujeudi.com. Et la nuit dort. Parfois.

Facebook Twitter LinkedIn Google+ Flickr YouTube 


Ajoutez un peu de voyage à vos réseaux sociaux !

Related Images

2 thoughts on “Vol 714 pour Luzech et le Lot”

  1. Je sais JF, tu as souffert de ne pas beaucoup profiter de mes talents culinaires… Mais c’est que je ne voulais pas priver Guillaume du Lou Pastis. Mon côté généreux 😉

  2. J’attends la suite… C’est un département que je connais très bien, alors c’est amusant. Les photos du repas me donne envie !
    Dans le Lot, il y a aussi pas mal d’anglais et de hollandais en plus des nouveaux arrivants français.

Leave a Comment